Coretta, Paris 17

Coretta est un bistrot implanté à coté du parc Martin Luther King.

Quand je dis bistrot  n’imaginez pas une table ronde, un décor un peu trop sombre et des serviettes rouges posées dans un verre ballon. Non la c’est plutôt du bistrot nouvelle génération avec une décoration épurée et des assiettes soignés, un bistrot tendance de l’époque actuelle. Lire la suite

Bustronome

Pour la saint-Valentin, mon mari m’a emmené manger dans le bustronome. Connaissez-vous le concept?

C’est un bus restaurant, à l’étage du bas, il y a les cuisines et à l’étage supérieur, il y a la « salle » de restaurant. Le bus attend que tout le monde soit arrivé avant de partir, il est donc préférable d’être ponctuel.

C’est un service en 6 étapes réalisé par un chef, Vincent Thiessé dans notre cas. Lire la suite

Les nouveaux desserts d’EXKi

L’histoire d’EXKi commence en 1999, quand 3 amis, Nicolas, Frédéric et Arnaud, passionnés par la bonne cuisine, développent l’idée d’un restaurant rapide de qualité axé sur des produits naturels. Le trio ouvre sa première adresse le 9 janvier 2001 à Bruxelles. Le début d’une belle histoire… Aujourd’hui, EXKi c’est 86 restaurants répartis dans 6 pays et ils favorisent toujours la qualité de leur produit en privilégiant un circuit court et en respectant la saisonnalité des produits!!!

A l’arrivée de l’hiver, ils se sont lancés le défi de créer des desserts à base de légumes. Au départ, cela peut laisser perplexe mais après les avoir goûtés je peux vous dire que c’est une vrai réussite.

Il y a le financier amandes et potiron, la crème au chocolat au lait et à la patate douce, la compote poire panais et le fondant chocolat betterave.

Mon préféré est le financier, le potiron apporte une note doucereuse au dessert. Il a une texture très moelleuse, plus proche du flan que de celle d’un financier classique.

Quand j’étais enfant, si on m’avait proposé des légumes sous cette forme, j’aurais certainement moins grimacé!

EXKi a également sorti un livre de recettes salées classées en fonction des saisons. Les recettes présentées dans cette ouvrage sont celles que vous pouvez déguster tout au long de l’année au restaurant mais en version simplifiées afin de pouvoir les reproduire facilement chez soi.

On y trouve pleins d’inspirations pour cuisiner ses légumes favoris… Les photos sont appétissantes. Ce livre vous fera adorer les légumes si ce n’est pas déjà le cas et vous en fera découvrir de nouveaux.

A l’occasion des fêtes de fin d’années, j’ai décidé de vous gâter… Ce livre est à gagner!

Pour cela, il suffit de laisser un commentaire en précisant votre légume favori avant le 31 décembre 2016 23h59.

Ce concours est ouvert à la France métropolitaine, le gagnant sera tiré au sort.

capture-decran-2016-06-07-a-12-09-18

L’épicerie de la maison du saké

Une nouvelle adresse où vous pouvez boire et manger!

La maison du saké a ouvert ses portes au 11 rue tiquetonne, à Paris, au mois de février.

Tout d’abord, le lieu est très reposant on se sent apaisé, le midi vous pouvez déguster des bentos, le soir le lieu devient un bar à saké et un restaurant.

Je ne bois pas d’alcool, je n’ai donc pas goûté le saké mais au vue de la qualité des autres produits, les amateurs de saké vont se régaler! Chaque mois la sélection change, une région du Japon est mise à l’honneur et 5 producteurs de cette région sont mis en avant.

 A l’occasion de l’ouverture, une découverte de produits de terroir japonais était mise en place.

J’ai pu apprécier des nouilles udon confectionnées à la main et enduite d’huile de camélia pour les rendre plus suaves et glissantes au moment de la dégustation.

Il y avait aussi du thé fermenté, un gâteau (type cake) fabriqué à base de poudre de soja (c’est chouette pour les intolérants au gluten!), du konjac réhydraté dans un bouillon au bon gout de champignons.

Parmi la sélection de produit, on retrouve la fameuse sauce mirin BIO qui se savoure sur du fromage blanc, tout un assortiment de sauces soja. Il en existe une grande variété, plus ou moins claire avec des goûts différents, cette culture de la sauce soja est un peu semblable à la culture du vin en France.

J’ai adoré le poivre sanshô, c’est la première fois que j’en entendais parler et c’est une révélation. C’est un poivre avec des arômes de citrons suivi d’une note piquante si typique du poivre. Je le vois bien sur du poisson fumé, pour assaisonner des viandes rouges, pour agrémenter du chocolat ou pour relever des desserts…

Tout les produits ne sont pas encore commercialisés en France, ils le seront peu à peu en fonction de l’engouement des consommateurs.

Dans la partie « boutique », j’ai cependant craqué pour du poivre et du sucre de canne dont le goût varie en fonction des régions où il est fabriqué. Chaque dessin correspond à une région. J’aurais bien aimé tester le  jus de yuzu mais ce sera pour une prochaine fois.

J’espère avoir su retranscrire le plaisir que j’ai eu à découvrir ce lieu!